Interview

Marine Benady, Community Manager freelance

Agence 1948
Written by Agence 1948

Aujourd’hui,  on te présente Marine, une Community Manager freelance prometteuse qui va te parler de ses outil de Pro!

Bonjour Marine, présente-nous ton parcours : comment en es-tu arrivée au métier de CM ?

Bonjour !
Après presque 2 ans au poste d’Attachée de Presse Junior chez Direct8, j’ai atterri en tant que Responsable Communication dans une start-up qui développait des services pour le partage de musique légal. C’est à ce poste que j’ai découvert l’existence du métier de Community Manager qui me correspondait mieux. J’ai ensuite eu l’opportunité de faire un remplacement en tant que Community Manager dans le groupe Marie-Claire qui a confirmé mon choix.  Aujourd’hui, après 2 ans de Community Management pour un distributeur de spiritueux, je me lance à mon compte !

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ce métier?
* La polyvalence qu’il demande, je pense mettre à profit toute ma connaissance en communication. J’établis des stratégies avec les marques, briefe des graphistes, publie, modère, réponds, analyse. Ce n’est jamais la même journée.
* La relation aux autres : être en contact direct avec le client et pouvoir le renseigner.

Qu’est ce qui t’a amenée à te mettre à ton compte ?

L’envie d’être mon propre patron et d’orienter mon métier vers le secteur de la gastronomie qui me passionne.

Pour quel genre de clients travailles-tu ?

Aujourd’hui je m’occupe des réseaux sociaux et l’e-réputation de La Machine à Coudes et j’ai pour projet de travailler sur l’ouverture d’un bar à cocktails.

En tant que freelance, tes journées sont sûrement assez différentes. Peux-tu nous décrire une semaine de travail type ?

En ce moment, je travaille à fond sur la création de mon site www.benady-conseils.com , je rédige des articles tout en démarchant des clients.

En tant qu’experte en marketing digital, tu as forcément des préférences :

Top 5 des raisons pour lesquelles un Community Manager est utile aux entreprises ?

– Il est devenu un point de repère aussi bien pour les clients que les prospects
– Il est aux premières loges pour recevoir et passer le message en interne, si nécessaire
– Il est le point de départ de la « relation client » devenue primordiale dans toute bonne communication
– Il permet aux marques de prendre la parole sur le web et ainsi éviter de laisser les internautes le faire
– Il permet aussi de répondre à l’attente des clients d’obtenir une information ou une solution à son problème, immédiatement

Top 4 des outils indispensables selon toi ?

– Les outils de veille : Google Alerts, Mention, Alerti…
– Hootsuite pour Twitter permet de lire sa TL, surveiller des mots-clés, créer des listes de comptes…
– Socialbakers pour Facebook permet de faire des reportings plus rigolos à lire pour vos responsables de marques que des tableaux de chiffres puisqu’il propose des graphiques à partir de toutes sortes de données. Ultra pratique.
– Enfin, le Web est l’outil ultime pour rédiger son calendrier de publications et écrire son storytelling

Top 3 des réseaux sociaux avec lesquels tu aimes travailler ?

– Facebook reste le leader et évolue tellement vite qu’il faut à chaque fois s’y adapter, ce qui représente un petit challenge en soi !
– A titre personnel, je m’intéresse de plus en plus au Picture Marketing et aux opportunités qu’offrent Pinterest ou Instagram
– Twitter est le réseau social d’information par excellence et me paraît le plus indiqué dans la majorité des cas

Top 2 : décris-nous tes deux campagnes publicitaires sur lesquelles tu as préféré travailler ?

Le développement de Monkey Crashers, la marque alibi de Monkey Shoulder, qui demande donc de promouvoir de l’alcool sans citer de marque ni être incitatif mais tout en restant cool. Un vrai défi !

Et United Barmen, un réseau social réservé aux professionnels du bar dont j’ai fait doubler le nombre de membres grâce au recrutement via Facebook.

Top 1 ton meilleur souvenir en tant que Community Manager ?

La soirée pour célébrer les 1000 membres de la plateforme United Barmen, justement, que j’ai organisée de A à Z. C’est assez grisant d’être l’élément rassembleur et de pouvoir rencontrer ces personnes IRL (« in real life »)!

Maintenant que l’on te connaît un peu plus, peut-être que tu peux conseiller nos lecteurs :

1. Quels conseils donnerais-tu à nos lecteurs qui voudraient se lancer ?

De connaître les « codes » du web et pour cela s’y intéresser réellement à titre personnel.

2. Comment faire gagner son entreprise en visibilité quand on n’est pas encore connu sur les réseaux sociaux ?

En offline, l’afficher noir sur blanc, notamment pour les établissements. En ligne : commencer par communiquer en interne sur l’existence d’une page Facebook et inviter tous les salariés à la rejoindre. Puis lancer des campagnes pub pour recruter.

3. Si tu devais donner 3 bonnes pratiques pour les Community Managers, lesquelles seraient-elles ?

Être réactif, en veille permanente (surveiller ce qu’il se dit même le soir et le week-end où tout peut déraper si on ne réagit pas rapidement) et ne pas prendre personnellement les critiques des internautes.

Merci beaucoup, Marine !
Merci à vous.

Hello

About the author

Agence 1948

Agence 1948

Leave a Comment