Publicité

Campagne de pub Intermarché « l’Amour,l’Amour »

Analyse de la campagne Intermarché « l’Amour, l’Amour »

Mars 2017

Il y a quelques mois, les supermarchés Intermarché lançait un film de pub, inédit dans la grande distribution. Une pub qui se différencie totalement de ce qu’on a l’habitude de voir pour un supermarché !

Une véritable Storytelling , mettant en scène le coup de foudre entre un client et une très jolie caissière du supermarché (que je connais bien c’est ma nièce !), ce spot publicitaire a conquis plus de 2,7 millions d’internautes en moins de 2 jours. Un véritable buzz !

Dans cette publicité Intermarché intitulée “L’amour, l’amour”, on suit l’histoire d’un jeune homme qui tombe sous le charme d’une caissière, et décide de changer ses habitudes alimentaires pour mieux attirer son attention. Acheter du fenouil, de la salade ou du melon frais sont, ici, des arguments de séduction qui fonctionnent.

Un succès aussi immédiat qu’impressionnant : 5 millions de vues en 4 jours sur Facebook (8,6 millions de vues à ce jour) et 2 millions sur Twitter ! Un buzz énorme pour une campagne d’un distributeur alimentaire. Et une utilisation ciblée des réseaux sociaux, notamment sur Twitter, avec la diffusion de courts extraits au format Gif animé.

De la « Fraiche Attitude » à «vous aider à manger mieux tous les jours» : evolution de la communication d’Intermarché

Souvenons-nous, il y a quelques années, le slogan d’Intermarché était « une idée fraîche contre la vie chère ». Intermarché se voulait l’enseigne de distribution « la plus fraîche ». Elle avait choisi de combattre la vie chère et de donner aux consommateurs les moyens d’améliorer leur qualité de vie tout en pratiquant les prix bas.

La campagne publicitaire de l’époque présentait une série de portraits d’enfants posant des questions sur le mode de consommation et l’environnement. Une campagne d’affichage construite autour des produits frais, uniquement tournée vers les familles.
Un fonctionnement unique dans le secteur qui prône la qualité de ses produits, la proximité producteur/consommateur et les prix bas. Intermarché a adopté la « fraiche attitude »

Mais voilà, cette nouvelle stratégie s’essoufle et Intermarché doit vite se renouveller afin de faire face à une concurrence de plus en plus agressive.

Petit à petit Intermarché joue sur les émotions et l’affect en cherchant à toujours plus personnaliser ses offres et sa communication. Et pour toujours plus de commodité pour ses consommateurs, Intermarché mise peu à peu sur sa transition digitale : capter et récolter des données sur ses clients grâce au digital pour faire face à la concurrence et notamment celle du e-commerce. Intermarché saisi l’opportunité : ses pages Facebook ou encore Twitter sont bien animées et font partie du quotidien des consommateurs à travers des recettes ou encore des jeux concours.

La marque multiplie les spots et les opérations spéciales, toujours dans le but de toucher ses consommateurs, et toujours en prônant son image de producteur-commerçant partisan du bien-être de ses clients.

Par exemple la campagne sur le sucre Detox, en 2016 : afin de lutter contre la surconsommation de sucre et des maladies qu’elle engendre. Ainsi chaque pot de yaourt contient progressivement moins de sucre, sans pour autant perdre de leur gourmandise.

Autre exemple de campagne qui montre la rupture, les « Légumes Moches ». Campagne contre le gaspillage alimentaire. Le but étant de proposer des fruits et des légumes ne correspondant pas aux critères de beauté habituels des rayons mais à moindre cout. Les spots mettent en scène des légumes personnifiés, mal dans leur peau.

Enfin en 2017, L’Amour l’Amour pub visant à toucher le cœur de ses clients. Susciter les émotions à travers un spot publicitaire de 3 minutes, ayant pour but de faire la promotion de son offre large d’aliments sains, le tout sous un fond de romantisme à la française. Une véritable histoire plus qu’une publicité. Le but étant de revendiquer qu’Intermarché a le mieux compris comment les gens consomment aujourd’hui. Mais aussi d’installer un nouveau système de communication globale , du prospectus à la télevision en passant par la communication digitale.

Selon mon analyse, Intermarché a voulu cibler les jeunes à travers cette pub, chose rare dans la grande distribution, en soulevant un problème de société important : la malbouffe. On retrouve aussi une volonté de rendre l’hypermarché un endroit convivial, de lui donner un visage humain. On y voit ainsi le boucher qui vous conseille ou encore le poissonnier, autant de commerces de proximité réunis dans un même endroit.

Pari réussi pour Intermarché

Pari réussi pour Intermarché qui a su susciter l’émotion et enflammer les réseaux sociaux. Petit clin d’œil à Marcel Mouloudji et à sa chanson « l’Amour, l’Amour », qui a connu un pic de ventes grâce à ce spot publicitaire.

Et je peux vous donner également un scoop : la fille de Mouloudji a remercié personnellement la célèbre et talentueuse réalisatrice de ce clip, Katia Lewkowicz, Franco-Israélienne (et oui encore une !)  pour avoir fait renaître la chanson de son père dans le cœur des français !

Amicalement Votre,

ST La Plume

Hello

About the author

stephanie@agence1948.co.il

Leave a Comment